Le Club du Bouledogue Français, fondé en 1898 SITE OFFICIEL DU CLUB DE RACE, FONDÉ EN 1898, ET AFFILIÉ À LA SOCIÉTÉ CENTRALE CANINE

Logo du Club du Bouledogue Français, fondé en 1898


LE BOULEDOGUE FRANÇAIS
LUTTE CONTRE LES TARES INVALIDANTES :
LES ANOMALIES VERTÉBRALES

Le parfait bouledogue selon le standard

(Reproduction de l'article publié dans le
Bulletin du Club du Bouledogue Français, n°2, année 2006, p. 31-34)
également téléchargeable au format PDF
NOUVEAU : la thèse consacrée à ce sujet est disponible

Une étude pilote

Les malformations vertébrales sont décrites et redoutées dans de nombreuses races, mais le bouledogue français fait partie des races à risque qui payent un lourd tribut à ces anomalies. Afin de limiter la gravité des atteintes cliniques chez les chiens et de répondre au mieux aux attentes des propriétaires dans la race, une réflexion a été menée en collaboration avec le club de race pour mieux connaître, dépister, prévenir et, éventuellement traiter, ces anomalies. Il s’agit d’un travail ambitieux qui conduit à aborder la question d’un point de vue médical (dépistage et traitement), génétique (dépistage et sélection) et légal (vente des animaux porteurs d’anomalies).

De quoi s'agit-il précisément ?

Il convient tout d’abord de distinguer des anomalies vertébrales au sens strict (hémivertèbres, vertèbres en aile de papillon, spina bifida, etc.) de celles, généralement non congénitales, qui peuvent aussi engendrer des troubles locomoteurs d’origine nerveuse (hernie discale, instabilité, etc.). Les malformations vertébrales sont nombreuses et peuvent intéresser toutes les régions de la colonne vertébrale. Il paraît difficile de s’attaquer à toutes les anomalies en même temps. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons débuter une étude pilote s’intéressant aux malformations vertébrales les plus fréquentes, et souvent les plus graves, situées en région thoracique.

Quels sont nos objectifs ?

Nous souhaitons dans un premier temps établir une base de données permettant de mieux connaître la répartition de ces anomalies dans la race. Il existe pour l’instant des données controversées sur le sujet où des chiffres très alarmants sont publiés à côtés d’études ponctuelles portant sur quelques cas. Cette base de données permettra dans un premier temps de connaître la gravité réelle de la question avant de mettre en œuvre des réponses adaptées. Une démarche individuelle et confidentielle Nous proposons donc que soient réalisés des clichés radiographiques dans le cadre d’un dépistage. De manière similaire à ce qui a été fait concernant la dysplasie de la hanche chez le chien, il est vraisemblablement possible, par le dépistage, de limiter la fréquence de la maladie si une sélection des reproducteurs s’appuie sur cette mise en évidence des lésions. Cette sélection constitue une seconde étape. Elle peut également s’appuyer sur la mise en œuvre de tests génétiques, une fois la différenciation entre animaux sains et malades réalisée par dépistage.

En pratique

Les clichés peuvent être réalisés à partir de l’âge de 1 an chez votre vétérinaire habituel. Seule la colonne vertébrale thoracique sera étudiée dans un premier temps. Deux radiographies (face et profil) seront réalisées (sans anesthésie générale) puis adressées pour lecture au Professeur Moissonnier selon les modalités définies avec le Club.

MODALITÉS PRATIQUES D'EXPÉDITION DES CLICHÉS DE DÉPISTAGE
DES ANOMALIES VERTÉBRALES THORACIQUES

Professeur Pierre MOISSONNIER
Service de Chirurgie
Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort
7, Avenue du Général de Gaulle
94704 MAISONS ALFORT Cedex
Tél. Secrétariat : 01 43 96 71 14
Tél. Bureau : 01 43 96 71 16
Courriel : pmoissonnier@vet-alfort.fr

Les radiographies seront réalisées par votre vétérinaire puis envoyées directement au Pr P. Moissonnier pour lecture (à l’adresse située en en-tête de cette lettre). Le club de race recevra un double de la lecture. Ces clichés seront réalisés à partir de l’âge de 1 an.

Contenant

Ne pas utiliser de tube en carton qui s’avère très difficile à manipuler vu le nombre d’envoi à traiter et à stocker. Utiliser de grandes enveloppes qu’il est possible de renforcer si elles ne le sont pas au départ. Prévoir une enveloppe identique pour la réexpédition (voir plus loin).

Placer dans l’enveloppe :

1) Les clichés convenablement identifié :
• Nom du chien,
• N° de tatouage ou identification électronique,
• N° du LOF,
• Sexe et date de naissance,
• Nom du vétérinaire, date de prise du cliché,
• Latéralisation du cliché (Gauche ou Droite) pour la vue de face, Ces informations doivent êtres gravés dans l’émulsion. Tout rajout a posteriori est susceptible d’être contrefait et est donc non conforme.

2) L’attestation du vétérinaire certifiant conforme le contrôle du tatouage et précisant les modalités de réalisation de la radiographie (anesthésie générale, sédation, animal vigile),

3) La photocopie de la carte de tatouage,

4) Une enveloppe ordinaire timbrée à 0,5 euro à l’adresse de Mme la Présidente du club de race,

5) Une enveloppe ordinaire timbrée à 0,5 euro à votre adresse,

6) Un chèque de 20 euros à l’ordre du Pr Moissonnier.

Aucune annonce du résultat ne sera traitée par téléphone.

RÉALISATION D'UNE ÉTUDE SUR
LES ANOMALIES VERTÉBRALES THORACIQUES DU BOULEDOGUE FRANÇAIS

Professeur Pierre MOISSONNIER
Service de Chirurgie Ecole
Nationale Vétérinaire d’Alfort
7, Avenue du Général de Gaulle
94704 MAISONS ALFORT cedex
Tél. Secrétariat : 01 43 96 71 14
Tél. Bureau : 01 43 96 71 16

Chère Consœur, cher Confrère,

Un de vos clients, possesseur d’un bouledogue français, vient de vous contacter afin que vous réalisiez des clichés radiographiques sur son chien en vue du dépistage des anomalies vertébrales. Nous vous transmettons quelques informations pour que la réalisation de ces clichés puisse se faire dans les meilleures conditions possibles et nous permettre de recueillir les informations que nous recherchons.

Objectifs

Les malformations vertébrales sont décrites et redoutées dans de nombreuses races, mais le bouledogue français fait partie des races à risque qui payent un lourd tribut à ces anomalies. Afin de limiter la gravité des atteintes sur les chiens et de répondre au mieux aux attentes des propriétaires dans cette race, une réflexion a été menée en collaboration avec le club de race pour mieux connaître, dépister et traiter ces anomalies congénitales. Nous souhaitons dans un premier temps établir une base de données permettant de mieux connaître la répartition de ces anomalies dans la race. Il existe pour l’instant des données controversées sur le sujet où des chiffres très alarmants sont publiés à côtés d’études ponctuelles portant sur quelques cas. Cette base de données permettra dans un premier temps de connaître la gravité réelle de la question avant de mettre en œuvre des réponses adaptées, notamment une sélection au sein de la race.

Conditions de réalisation des clichés

La colonne vertébrale thoracique sera examinée sous deux incidences : profil et face en décubitus dorsal). Afin d’éviter toute complication relative à l’anesthésie durant cette étude pilote, décision a été prise de ne pas réaliser les clichés sous anesthésie. Il faudra néanmoins s’efforcer de respecter les critères suivants.

Identification

Doivent figurer sur les radiographies les éléments suivants de manière indélébile dans la surface sensible du film :
• Nom du chien,
• N° de tatouage ou identification électronique,
• N° du LOF,
• Sexe et date de naissance,
• Nom du vétérinaire, date de prise du cliché,
• Latéralisation du cliché (Gauche ou Droite) pour la vue de face.

Vérification des critères techniques

Critères techniques de qualités de la radiographie :
• superposition des paires de côtes,
• visualisation de l’ensemble du rachis thoracique,
• densité osseuse bien visible et fort contraste,
• superposition des processus transverses lombaires,
• superposition des processus articulaires thoraciques caudaux,
• plancher et plafond du canal vertébral apparaissant sous la forme d’une seule ligne.

En vous remerciant pour votre collaboration, j’attends vos remarques pratiques afin d’améliorer ce protocole de surveillance pour nos futures études.

Pr P. Moissonnier


 
 
Radiographie de la colonne vertébrale thoracique chez un bouledogue français montrant deux vertèbres cunéiformes à l’origine d’une double incurvation en cyphose.


Mise à jour : dimanche 21.07.2013 13:51. Résolution d’affichage conseillée : 1024 x 768.
Toute reproduction de texte ou d'image, toute inclusion de page de ce site dans un site extérieur sont interdites.