Le Club du Bouledogue Français, fondé en 1898 SITE OFFICIEL DU CLUB DE RACE, FONDÉ EN 1898, ET AFFILIÉ À LA SOCIÉTÉ CENTRALE CANINE

Logo du Club du Bouledogue Français, fondé en 1898


LE BOULEDOGUE FRANÇAIS
LA ROBE BLEUE

Le parfait bouledogue selon le standard

À PROPOS DES SUJETS BLEUS

Bouledogue français à robe bleue

POSITION DU CLUB DU BOULEDOGUE FRANÇAIS CONCERNANT LA ROBE BLEUE

Le Club du Bouledogue Français, détenteur du standard de la race, rappelle que la robe bleue n’est pas admise. Tous les pays membres de la Fédération Cynologique Internationale (FCI), appliquent par conséquent cette directive.
 
Les robes admises dans le standard du Bouledogue Français

« couleur :
• uniformément colorée fauve, bringée ou non, ou à panachure limitée,
• fauve bringée ou non à panachure moyenne ou envahissante.
Toutes les nuances du fauve sont admises, du rouge au café au lait.
Les chiens entièrement blancs sont classés dans « fauve bringé à panachure envahissante ». Lorsqu’un chien présentera une truffe très foncée, des yeux sombres entours de paupières foncées, certaines dépigmentations de la face pourront être exceptionnellement tolérées chez de très beaux chiens ».

Extrait du Standard du Bouledogue Français FCI-Standard n°101 / 06.04.1998 / F
Voir le texte intégral sur : http://www.cbf-asso.org/


Description de la robe bleue

« La couleur de cette robe est obtenue par dilution du pigment noir. Il s’agit d’une sorte de gris-bleu plus ou moins clair, qui, lorsqu’il se fonce, se rapproche de la couleur de l’ardoise. La totalité des poils et de la truffe sont bleus, ces caractéristiques sont visibles dès la naissance. Cette définition exclut du groupe des robes bleues celles qui résultent d’un grisonnement progressif du noir et se caractérise par un pelage composé de poils gris clairs et de poils noirs, ainsi qu’une truffe noire (Caniche, Kerry Blue). Par ailleurs, les robes dites bleues de Braque d’Auvergne, du bleu de Gascogne ou du Cocker sont en fait, des robes panachées, rouannées ou mouchetées, l’aspect bleu résultant d’une association de poils noirs et de poils blancs dans les zones à panachure.»


Extrait de « Proposition pour une nomenclature des robes chez le chien », rédigé en collaboration avec le Docteur Costiou, Services d’Anatomie et Extérieurs des Animaux Domestiques, E.N.V de Nantes.


Génétique de la robe bleue

Le locus D ("Dilution")

La série D agit sur l'intensité de la pigmentation : il y a agglomération des granules pigmentaires en paquets, ce qui réduit l'absorption de la lumière et fait apparaître la couleur plus pâle : par exemple, le noir devient bleu.

Deux allèles sont connus à ce locus : D+, qui ne s'exprime pas et laisse agir les gènes aux autres locus et d, récessif, qui dilue l'eumélanine et la phaeomélanine : le noir donne du bleu, le marron, du beige et le fauve, du sable.

Les robes diluées par d, spécialement le bleu, paraissent prédisposées à une certaine forme d'alopécie. On ne sait pas si celle-ci est liée à un effet pleiotropique de d, ou est induite par un autre gène, éventuellement allèle, non encore décrit, ou bien encore dépend d’un gène à un autre locus mais très proche de D (phénomène de « linkage »).

Le fait que des chiens dd n’aient aucun problème argumenterait contre la première éventualité.

Alopécie des robes diluées (ou alopécie des mutants de couleur)

Clinique :
Alopécie bilatérale et symétrique, débutant le plus souvent entre 4 et 18 mois d’âge, affectant les plages bleues et marron clair (ou beige) ; décrite plus tard également sur des robes noires et marron foncé, ce qui suggère un rapprochement avec la dysplasie folliculaire des poils noirs.

Races reconnues affectées :
Beagle, Chow Chow, Dobermann, Dogue allemand, Caniche, Lévriers Greyhound, Saluki et Whippet, Pinscher, Teckel, YorkshireTerrier

Déterminisme génétique :
Autosomique récessif (nouvel allèle au locus D ou locus lié à D ?).

Extrait de « Génétique et sélection chez le chien » (Bernard Denis et coll., éditions PMCAC.

Comme indiqué dans cet article, il semble que cette robe puisse être prédisposée à une certaine forme d’alopécie. S’il est vrai que la résultante n’est pas systématiquement établie, cette possibilité demeure néanmoins un argument défavorable pour une éventuelle reconnaissance de la robe bleue dans notre race.

Nous souhaitons également faire un rappel de la législation française concernant la vente d’animaux de compagnie. Comme indiqué dans le Code Rural Article R214-32-2, aucun chien ne saurait être vendu légalement sous l’appellation « Bouledogue Français », dès lors qu’il n’est pas inscrit au Livre des Origines Françaises. Il n’est pas non plus autorisé de faire paraître une annonce de vente mentionnant « Bouledogue Français bleu », puisque sa robe n’est pas admise par le standard de la race, un tel chien ne saurait par conséquent ressembler de près ou de loin à la race Bouledogue Français. (Décret n°2008-871 du 28/08/2008).

Au contraire, la loi stipule dans ce cas précis que le vendeur à l’obligation d’indiquer clairement dans son annonce « chiot n’appartenant pas à une race ».

Texte intégral sur : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000019390354.

Pour conclure, le CBF condamne avec fermeté toute pratique visant à rechercher la production de chiot bleu dans sa race ainsi qu'à vendre illégalement des chiots bleus avec l’appellation « Bouledogue Français ». Cela ne peut que nuire à la protection de la notion de race pure dont il a la charge. Il rappelle aux vendeurs, ainsi qu’aux acheteurs éventuels de tels chiots, les risques potentiellement encourus pour leur santé ainsi que les obligations légales en vigueur dans notre pays concernant leur vente.

Voir ci-dessous la position de quelques autres clubs dans le monde.

POSITION DU CLUB ANGLAIS

Extrait du standard du Bouledogue Français du French Bulldog Club of England :

« Couleur : bringé, caille ou fauve. Ocre gris souris/bleu hautement indésirable. Bringé : un mélange de noir et de poils colorés. Peut contenir du blanc mais le bringé doit prédominer. »

Texte intégral sur : http://www.frenchbulldogclubofengland.org.uk/breedstandard.htm.


POSITION DU CLUB CANADIEN

Position du club Canadien : Le FBCWC (French Bulldog Club of Western Canada) explique sa position sur ce lien :
http://www.fbcwc.ca/article.php?id=18#content.

Pour les personnes ne lisant pas l’anglais, voici un résumé de cet article :
Tout d’abord, le FBCWC informe le lecteur que les personnes proposant du bleu ne sont manifestement pas intéressées par l'amélioration de race. Il précise également que la couleur gris-bleu est une dilution du noir elle-même obtenu génétiquement et que cette couleur pourrait être le résultat d’une mauvaise consanguinité. Les éleveurs sérieux possédants des notions de génétiques, dit-il, doivent plutôt tenter d'améliorer la santé des Bouledogues suivant les caractéristiques de la race, et non de s’en éloigner. Cet article appelle également à la prudence concernant les différents problèmes liés à la robe bleue (couleur des yeux, problèmes de peaux) ... L'alopécie, selon cet article, serait directement liée au gène de dilution, affection également appelée « syndrome du chien bleu ». Le club Canadien pense par ailleurs que le système immunitaire devient déficient en raison de cette couleur. En conclusion, il préconise que les éleveurs sérieux ne se risquent en aucun cas à tenter de produire du bleu.

©Delphine DEHOUCK. Tous droits réservés.  



Mise à jour : dimanche 21.07.2013 13:50. Résolution d’affichage conseillée : 1024 x 768.
Toute reproduction de texte ou d'image, toute inclusion de page de ce site dans un site extérieur sont interdites.