Le Club du Bouledogue Français, fondé en 1898 SITE OFFICIEL DU CLUB DE RACE, FONDÉ EN 1898, ET AFFILIÉ À LA SOCIÉTÉ CENTRALE CANINE

Logo du Club du Bouledogue Français, fondé en 1898


SA CARRIÈRE
LA CONFIRMATION

Le parfait bouledogue selon le standard

En France, et bien que cette situation soit appelée à évoluer, les chiots sont vendus, pour le moment, avec un certificat de naissance qui atteste que les parents du chiot sont de race pure et ont, tous deux subi l’examen de confirmation débouchant sur la délivrance d’un pédigree. Sur ce document figure la généalogie du chiot.

Quand faire confirmer ?

Le bouledogue français peut être confirmé à partir de l’âge d’un an mais il n’y a pas de limite supérieure.

Où faire confirmer ?

La plupart des confirmations ont lieu à l’occasion d’expositions canines mais, cet examen est indépendant du jugement. Cependant, le propriétaire qui présente son chien à l’examen de confirmation peut en profiter, par la même occasion et sachant qu’il n’y a pas de majoration du prix de l’inscription, pour présenter son chien, également, au concours de beauté, afin d’avoir l’avis du juge sur son chien et le confronter à la concurrence d'autres chiens pour mieux situer le sien dans l'échelle de valeur.

Des séances de confirmation sont également organisées en dehors des expositions canines (voir le moteur de recherche de la SCC et les calendriers papier). Signalons, à ce sujet que la SCIF (Société Canine d’Ile de France) organise, mensuellement, des séances de confirmation à l’Ecole Nationale Vétérinaire de Maisons Alfort: contact : 01 41 79 33 50.

Le chien peut être également confirmé à la Nationale d’Élevage du bouledogue.

Comment ?

Avant de présenter votre chien au juge, vous devez vous assurer, s’il n’est pas porteur d’une puce, que son tatouage est bien lisible.

Vous devrez présenter au juge, dès votre entrée dans le ring, les résultats suivants :

1. Le certificat de naissance (ou son pedigree, s’il s’agit d’un chien acquis à l’étranger.
2. La carte de tatouage ou, la carte d’identification en cas de puce électronique.
3. Le formulaire d’examen de confirmation que vous aurez pris soin de remplir soigneusement en fonction des informations se trouvant sur le certificat de naissance de votre chien.
4. S’il s’agit d’un chien acquis à l’étranger, vous devrez vous procurer un document de déclaration pour l’inscription au LOF d’un chien né à l’étranger et importé en France, formulaire disponible au secrétariat des expositions, de la SCC ou du club de race.
5. Le certificat de vaccination anti-rabique pour les chiens provenant de département où la vaccination est obligatoire.

Qui peut être confirmé ?

Outre les chiens possédant un certificat de naissance, ceux qui ne sont pas inscrits sur un livre d’origine, peuvent, si le livre est ouvert, espérer obtenir une confirmation à titre initial.

La confirmation est régie par un décret de 1974 qui précise, dans son article 5, que les inscriptions au livre d’origine peuvent s’effectuer selon 4 modalités et notamment, à titre initial, « sur avis de l’association, dans les mêmes conditions que pour une épreuve de confirmation ».

Il en résulte que, en théorie, tout chien phénotypiquement conforme au standard peut, selon l’alinéa 2 de l’article 5 du décret de 1974, être inscrit à titre initial dans le livre généalogique. Cependant, des conditions particulières ont été mises en place par les club de race, avec l'accord de la SCC afin que les sujets entrants, et dans la mesure où on ne connaît rien de leurs origines et des tares dont ils peuvent être porteurs, offrent au minimum quelques qualités objectivement démontrées.

En ce qui concerne le bouledogue français, la confirmation à titre initial peut être accordée car nous sommes dans le cas d'une race où le livre est ouvert. Jusqu'à présent, les chiens sans origine doivent être confirmés dans les mêmes conditions qu'un chien inscrit sur un livre d'origine.

Par note Sec/R/RO/49/04/C/R, la SCC nous informe de la décision suivante prise par son Comité le 13 octobre 2004 après examen des propositions de la Commission Nationale d'Elevage, réunie le 6 juillet 2004 :

Les exigences pour obtenir la confirmation à titre initial doivent être au moins identiques aux critères de la confirmation au titre de la descendance complétés d'un test d'aptitude naturelle et d'une recherche de la tare invalidante la plus fréquemment rencontrée chez les races atteintes.

Pour les Races dont le Livre est ouvert (c'est le cas pour le bouledogue français)le chien doit être déclaré apte à la confirmation avec le qualificatif minimum très bon obtenu dans une manifestation SCC + une recherche de la tare invalidante la plus fréquente dans la race (s'il y en a une) + un test d'aptitudes naturelles ou de sociabilité. Ces mesures sont applicables à compter du 1er janvier 2005.

Un chien confirmé à titre initial peut produire des chiots qui seront inscrits au LOF, sans passer, eux-mêmes, par le titre initial.

Cependant, il faudra attendre 3 générations pour que les pédigrees, établis à partir de ce chien confirmé à titre initial, n'aient plus aucune case vide et que tous les ascendants apparaissent sur ces pedigrees (à supposer que tous les accouplements futurs aient lieu avec des chiens inscrits sur un livre d'origine et qu'ils aient donc une généalogie connue).

Que faire après la confirmation ?

• Votre chien est confirmé : il vous suffit de retourner, dans le délai d’un an, le certificat de naissance ainsi que le formulaire de confirmation, outre un chèque dont le montant est indiqué au dos du formulaire de confirmation. Il est recommandé de conserver une photocopie des documents envoyés. Dans un délai de deux mois, la SCC vous fera parvenir le pedigree du chien.

• Votre bouledogue est ajourn
é : il arrive que le juge constate, sur votre chien, un défaut dont il suppose qu’il est susceptible de disparaître dans les mois qui suivent préfère revoir le bouledogue plus tard. Le juge indique le délai minimum dans lequel le chien devra être représenté à l’examen de confirmation.

• Votre chien est déclaré inapte : il s’agit là d’une situation, heureusement exceptionnelle et désagréable pour le juge, le propriétaire et, surtout, l’éleveur.
 
Il faut savoir accepter la décision du juge tout en sachant, que, dans des cas limite, une procédure d’appel peut être diligentée auprès de la SCC et, après le dépôt d’une caution qui vous sera restituée si le chien « est repris », ce dernier est convoqué à une autre exposition et devant un autre juge.



Mise à jour : lundi 21.12.2015 19:17. Résolution d’affichage conseillée : 1024 x 768.
Toute reproduction de texte ou d'image, toute inclusion de page de ce site dans un site extérieur sont interdites.