Le Club du Bouledogue Français, fondé en 1898 SITE OFFICIEL DU CLUB DE RACE, FONDÉ EN 1898, ET AFFILIÉ À LA SOCIÉTÉ CENTRALE CANINE

Logo du Club du Bouledogue Français, fondé en 1898


LE COIN SANTÉ
LA DÉMODÉCIE

Le parfait bouledogue selon le standard

La démodécie est une maladie de la peau touchant le chien et due à l’infestation des follicules pileux par un parasite ; ce parasite est un acarien microscopique qui a une forme allongée, et qui est appelé Demodex canis.

Cette maladie touche particulièrement les jeunes chiens qui sont contaminés, durant les cinq premiers jours de leur vie, par contact avec la mère lors de l’allaitement.

La plupart des chiens adultes sont infestés par ce parasite mais n’expriment aucun signe clinique. Seuls, les chiens ayant un système immunitaire peu performant ou déficient expriment des signes visibles. La maladie survient chez le chiot entre deux mois et un an.

Des chiens âgés peuvent également être affectés par cette maladie pour la même raison que les chiots, à savoir un système immunitaire déficient soit en raison de l’âge soit secondairement à une autre maladie.

Certaines races sont prédisposées à cette maladie mais le bouledogue français n’en fait pas partie. Toutefois, le club note de temps en temps des cas ponctuels qui justifient d'exposer sommairement les caractéristiques de cette affection parasitaire.

Cette maladie n’a pas la gravité qu’on lui a prêté il y a quelques années et il existe tout un arsenal de médicaments qui sont capables de traiter cette affection même si elle est assez longue à soigner ; tous les chiots, dès lors qu’ils ne sont plus protégés par le colostrum de la mère, pendant la période où ils n’ont pas constitué toutes leurs défenses immunitaires, connaissent un état de fragilité qui peut s’exprimer par des problèmes de peau au rang desquels on peut citer la démodécie, cette maladie étant cependant la plus sérieuse. Précisons que la présence importante de démodex lors d'un grattage ne signifie pas automatiquement que la cause initiale du problème est la démodécie. Le démodex canis est un parasite opportuniste qui peut apparaître sur une dermatose ayant une autre origine (allergie alimentaire, acarien, puces etc...).

Les symptômes de la maladie

Cette pathologie se caractérise par des pertes de poils, soit circonscrites, soit étendues, ainsi que par l'apparition de pellicules. Parfois, la démodécie est aggravée par une surinfection bactérienne de la peau connue sous le nom de pyodémodécie, qui est une démodécie associée à une pyodermite.

Il existe donc deux formes de démodécie

1. La démodécie sèche
 
Celle-ci peut être soit très localisée (espaces inter-digités, face, notamment autour des yeux) soit très disséminée ; en général il n’y a aucune démangeaison. Une séborrhée dégageant une odeur rance apparaît ensuite.

2. La démodécie suppurée
 
C’est à l’évidence une forme grave de la démodécie sèche qui se complique d’une infection cutanée bactérienne très importante. On observe une pyodermite profonde dont l’origine est une infection par staphylocoques.

La peau devient suintante et se couvre de croûtes ; on note alors d’importantes démangeaisons. La maladie peut même avoir des répercussions sur l’état général du chien qui devient abattu, amaigri et peut même en mourir.

Le diagnostic de la maladie est simple et repose sur la réalisation de raclages cutanés mis sous lame de scalpel qui permet d’observer les parasites.

Le traitement de la démodécie

Cette maladie, restée longtemps redoutable car sans traitement, peut, à présent, se combattre par deux moyens. Il faut soit donner des comprimés actifs contre le demodex , soit réaliser des bains acaricides détruisant le parasite. La durée du traitement est longue et coûteuse. Il faut prévoir entre deux et quatre mois pour espérer une guérison complète. Les récidives sont peu fréquentes, mais les chiennes en chaleur ou en gestation peuvent présenter des récidives. Il est vivement recommandé de les retirer de la reproduction afin d’éviter qu’elles transmettent les parasites aux chiots.

Toute surinfection bactérienne doit être traité par antibiotique et il est conseillé de faire pratiquer un antibiogramme afin de rechercher les bactéries ainsi que les antibiotiques auxquels elles sont sensibles.

Cette maladie n’est pas transmissible à l’homme.

©O. B.

Cet article vétérinaire a été lu et approuvé par le Dr Philippe Pierson, co-auteur du Guide pratique de l'Elevage canin paru aux Éditions Fontaine.



Mise à jour : samedi 10.08.2013 11:35. Résolution d’affichage conseillée : 1024 x 768.
Toute reproduction de texte ou d'image, toute inclusion de page de ce site dans un site extérieur sont interdites.